Revenir aux résultats
Pour juger de la conformité des revêtements de sol, des valeurs empiriques et des essais pratiques ont été pris en considération. Trois critères ont été ainsi distingués.

La norme SIA 500 «Constructions sans obstacles» décrit ces trois critères dans l’annexe B au chiffre B.1:

  • Sol praticable aux fauteuils roulants, déambulateurs et similaires:
    – surface suffisamment dure,
    – offrant peu de résistance au roulement,
    – ne provoquant que peu de secousses
  • Sol praticable à la marche:
    – surface ne présentant pas de risque de trébucher,
    – offrant une sécurité suffisante à la marche
  • Sol antidérapant:
    – surface prévenant les glissades, même lorsqu’elle est sale ou mouillée.

La fiche technique du bpa «Revêtements de sol – Risque de glissade dans les locaux publics et privés» donne des renseignements complets quant aux qualités antidérapantes de différents revêtements de sol en fonction de leur localisation ou usage.

La résistance au roulement augmente en fonction du nombre de joints et de fentes, mais aussi en fonction de leur profondeur et de leur largeur (annexe B.2). Si le sol présente des joints, leur largeur ne doit pas dépasser 10 mm. Si celle-ci dépasse 10 mm, les joints doivent être entièrement remplis, lissés et résistants dans le temps (ch. 3.2.7).

Il faut de plus noter que les propriétés des revêtements de sols varient en fonction de leur emplacement, de leur utilisation et de leur usure. Leurs propriétés antidérapantes dépendent de la saleté et des intempéries auxquelles les surfaces sont soumises (annexe B.3 et tableau 7).

Vous trouverez d’autres renseignements dans l’article«Sols et revêtements dans les constructions ouvertes au public» et dans notre future fiche technique 030 «Revêtements de sols» et dans le tableau 7 Annexe B  de la norme SIA 500.

 

Situation au 7 novembre 2017