Histoire

1981 – Création du Centre spécialisé suisse pour une construction adaptée aux handicapés

Des normes pour la construction adaptée aux personnes en situation de handicap inadéquates, voire incorrectes, donnèrent l’impulsion à la création du Centre durant l’année internationale des personnes handicapées. La fondation est inscrite au registre du commerce à Zurich.

1985 – Première fiche technique : la vraie toilette ergonomique adaptée au fauteuil roulant

En collaboration avec l’EPFZ, le Centre suisse rédige la première fiche technique présentant des toilettes adaptées au fauteuil roulant pratiques et ergonomiques, qui repose sur une vaste étude. Cette fiche ne présente pas des exigences maximales, mais de standard praticables qui peuvent être largement appliqués et mis en œuvre légalement dans la construction.

1992 – « Logements sans barrière & adaptables », publication du concept révolutionnaire

Le concept de logement adaptable a d‘abord été propagé par le Centre suisse comme une solution intelligente et flexible. Les deux réalisations de « Tiefenbrunnen » et  de « Selnau » mettent le concept est mis en pratique à Zurich au milieu des années 1990. Les exigences : tous les appartements doivent être construits de manière à pouvoir être facilement adaptés si nécessaire, mais doivent également permettre d’accueillir à un⋅e visiteur⋅teuse en fauteuil roulant. Aujourd‘hui, des exigences font partie intégrante de la norme SIA 500.

1995 – Le Centre conduit les malvoyant⋅e⋅s au but 

La spécialisation nouvellement créée conçoit le système de lignes de guidage tactilo-visuelles et reste un modèle de réussite. Le nouveau secteur pour les malvoyant⋅e⋅s et les aveugles et reste aujourd‘hui encore un modèle de réussite. Ce secteur développe un système de guidage tactilo-visuel et ensuite de nombreuses bases techniques pour l’espace public, par exemple des signaux pour les malvoyants ou des éléments pour délimiter des zones piétonnes sûres, et tout cela, en coordination avec les lois cantonales sur les constructions.

2003 – Directives « Rues – Chemins – Places », standard pour l’espace public

Avant même l‘entrée en vigueur de la loi LHand (2004), les « Rues, chemins et places » sont publiées comme première référence technique pour un espace public sans obstacles. Toutes les personnes, qu‘elles aient une déficience moteur, visuelle ou auditive, sont prises en compte. Cependant, bien qu‘un an plus tard seulement, la loi sur l‘égalité des personnes handicapées stipule que l‘utilisation autonome des espaces publics doit être garantie, les bâtiments tels que les cinémas ou les restaurants en particulier, sont encore pleins d‘obstacles.

2006 – Uri, dernier canton à se doter d’un service de consultation 

Après plus de 25 ans d’engagement, le réseau des services de consultation cantonaux est complet avec l’arrivée du service du canton d‘Uri. Pour une construction sans obstacles, le fait que chaque canton ait sa propre loi sur la construction, était un grand défi. C‘est pourquoi, dès le début, le Centre suisse a encouragé, d’un point de vue stratégique, le développement d‘un vaste réseau : tandis que les principes de base sont élaborés par le Centre suisse, le réseau croissant des services de consultation régionaux offre des conseils concrets en matière de construction et examine les mises à l’enquête. Ce partage du travail a fait ses preuves.

Depuis 2009 – L’expertise du Centre entre dans le cadre théorique de l’art de bâtir 

Tout le travail de fond mené par le Centre spécialisé a porté ses fruits: son savoir a été intégré en 2009 dans la norme SIA 500 « Construction sans obstacles » ainsi qu’en 2014 dans la norme VSS 640 075 « Espace de circulation sans obstacles ». Nous pouvons être fiers de ces acquis. Le grand engagement des fondateurs du Centre, Joe A. Manser, Matthias Hürlimann et Susanne Kreis, y a largement contribué. La question du «comment et quoi» est largement réglée, du moins en théorie.

2017 – De « Construction adaptée aux handicapés » à « Architecture sans obstacles » 

L’engagement pour un Design for all reçoit un nouveau nom après 35 ans ! Nous nous investissons une architecture sans obstacles, accessible et répondant à l‘exigence d‘être durablement utilisable par tous et toutes dans tous les domaines de la vie. Voici notre crédo : la cons-truction sans obstacles est esthétique et stimulante pour les architectes, sans ternir leur liberté de manoeuvre

2018 – Présence trilingue en ligne : tous les documents techniques dans une base de donnés complète 

Notre site Web est, quant à lui, devenu un outil de référence, en rendant accessibles toutes nos bases techniques – gratuitement. Pratique et conçu de façon ergonomique sous forme de fiches techniques et de directives. Les personnes intéressées peuvent également acquérir les compétences nécessaires dans nos cours de formation.

2021 – Publications en perspective – Stations de recharge, écoles, Hotels …

Cependant, un des espoirs des membres fondateurs ne s’est pas encore concrétisé : la nécessité d‘éviter les obstacles semble encore être une corvée pour de nombreux responsables de la construction. De nouvelles problématiques se développent en fonction de l’évolution des techniques de construction et de conception ainsi que des nouvelles conditions-cadres, appelant des réponses que, en tant que pôle national de compétences, nous élaborerons et discuterons aussi bien avec les personnes concernées et qu’avec les spécialistes pour en déterminer les priorités et les stratégies.