Revenir aux résultats
Fin octobre 2021, le Centre suisse avons présenté les projets gagnants de notre concours anniversaire à un large public à l'Architekturforum de Zurich dans le cadre de l'événement « 40 ans d'engagement avec l’humain au centre ». Quatre entrées de bâtiment sans obstacles conçues de manière exemplaire pour bâtiments tous protégés ont été récompensées.

Après avoir ouvert la soirée avec une rétrospective passionnante des débuts du Centre, Eva Schmidt, directrice du Centre suisse, a présenté les critères les plus importants pour un « design for all ». La suite de la soirée a été plus festive : les projets sélectionnés ont été récompensés par un prix en présence de tous les membres du jury. Sur près de trente candidatures – ce dont nous sommes très heureux – vingt-trois ont été retenues. Les projets primés font montre d’une démarche globale avec des solutions pratiques et raffinées qui se distinguent par une grande qualité d’utilisation.

Trois projets gagnants sont ex aequo – un quatrième est doté d’une mention spéciale. Les quatre candidatures montrent que la conception sans obstacle au sens de « design for all » peut être intégrée naturellement dans un concept global et qu’une entrée de bâtiment sans obstacle peut faire partie d’une bonne conception. À notre question de savoir si le « design pour tous » et la compréhension des besoins d’autonomie des personnes en situation de handicap sont désormais reconnus comme une base de planification par les architectes, Ruth Giger (Amrein Giger Architekten), l’une des lauréates, a répondu que l’on est encore au tout début : cette évolution architecturale interpellera de plus en plus les architectes à l’avenir. Remo Halter Casagrande, un autre lauréat (ARGE Lussi + Halter Architekten), estime que le Centre suisse a pour tâche importante d’expliquer le contexte ergonomique qui conduit aux dimensions standard. C’est en effet la seule façon pour les conceptrices et concepteurs de comprendre les liens de cause à effet. Ce fut, en somme, une soirée enrichissante et motivante, merci beaucoup !

1. prix ex aequo : transformation de l’ancienne Université, Bâle, 2014

Lors de la transformation de l’ancienne université de Bâle, le bureau Amrein Giger Architekten a trouvé pour l’entrée principale du bâtiment une solution évidente et pouvant être utilisée intuitivement par tout le monde. Si autrefois l’accès au bâtiment se faisait par une entrée étroite située au Rheinsprung 11, l’entrée principale se trouve à présent sur la terrasse orientée vers le Rhin. Pour ce faire, l’ancienne entrée du personnel a été élargie et dotée d’une rampe légèrement inclinée et orientée plus directement vers le parvis. Des revêtements de sol contrastés dont les couleurs s’harmonisent avec la façade existante soulignent la nouvelle situation de l’entrée, la rendant ainsi plus facilement reconnaissable depuis la ruelle par les personnes avec une déficience visuelle. La nouvelle entrée s’intègre d’une part délicatement dans le bâtiment existant, d’autre part elle se distingue en tant que lieu d’arrivée et de connexion avec la vieille ville avec une nouvelle qualité urbaine. La porte d’entrée automatisée s’ouvre sur une salle d’accueil généreuse d’où les participants aux séminaires ainsi que des visiteurs accèdent aux autres étages grâce aux ascenseurs et escaliers. Cette nouvelle intégration est cohérente et utilisable intuitivement – une réalisation très réussie.

1. prix ex aequo : transformation Espenhof Sud, Wohnsiedlung, Zurich, 2021

Le projet de Peter Moor Architekten a mis en pratique d’une façon exemplaire l’intention derrière notre concours. A l’origine, l’entrée principale de la Wohnsiedlung Espenhof à Zurich-Albisrieden se trouvait bien en vue sur la rue, accessible en gravissant quelques marches. Dans les années 1980, elle fut déplacée dans la cour intérieure afin de rendre le rez-de-chaussée et l’ascenseur accessibles sans marches. Au fil des ans, l’ancienne entrée sur rue est devenue secondaire et miteuse. Pour faciliter l’accès sans obstacle – un aspect à ne pas sous-estimer pour les personnes en situation de handicap – les architectes ont décidé de replacer l’entrée côté rue lors de la dernière rénovation en 2021. Pour rendre possible l’accès sans marche, ils ont creusé le terrain et abaissé le rez-de-chaussée. Le travail a été effectué avec beaucoup de soin et de précision. La nouvelle entrée pourvue d’un avant-toit et d’une porte coulissante est cohérente avec le style des années 1950 du bâtiment. Dans le foyer, il n’existe pas seulement suffisamment d’espace pour les fauteuils roulants mais également beaucoup de place pour des rencontres. Avec sa surhauteur, le foyer est un geste magistral. De là, les habitants peuvent accéder grâce à un nouvel ascenseur de grande taille aux cinquante-trois appartements accessibles par des larges coursives. Une revalorisation réussie qui positionne à nouveau le lotissement explicitement dans le tissu urbain grâce à l’entrée sur rue.

1. prix ex aequo : transformation Zentral- und Hochschulbibliothek,Lucerne, 2019

L’approche audacieuse du cabinet d’architectes Lussi + Halter pour la Zentral- und Hochschul-bibliothek à Lucerne incarne le principe du
« design for all » et reflète la virtuosité créatrice que le Centre souhaite dans l’approche de l’accessibilité sans obstacles : la rampe élégamment incurvée, éclairée la nuit par des bandes lumineuses, n’est point dans l’ombre de l’accès principal existant – un escalier classé. 
La pente et la bordure sont réalisées en accord avec toutes les règles de la construction sans obstacles. Néanmoins, l’approche apparaît harmonieuse et naturelle. Ce geste souverain s’intègre bien dans l’image globale de l’ensemble bâti et dans le paysage urbain. Grâce à l’éclairage nocturne et au guidage d’itinéraire le long du chemin du parc, les personnes avec un handicap visuel trouvent aussi l’accès à la bibliothèque plus aisément.

Mention spéciale : transformation Zürcher Hochschule der Künste ZHdK, Gessnerallee, Zurich, 2015

La rénovation de la ZHdK à Gessnerallee, Zurich, par Weberbrunner Architekten a reçu une mention honorable : Elle aussi impressionne par sa solution fonctionnelle et bien mise en scène. Le bureau d’architecte Weberbrunner a gardé le principe de trois bâtiments distincts. Afin de créer un maximum d’espace au rez-de-chaussée pour les salles de répétition et la salle de ballet, ils ont relié les étages supérieurs avec des passerelles. Les architectes ont aussi redessiné les entrées comme des ouvertures sur la ville. Les salles de répétition sont désormais accessibles aux personnes en fauteuil roulant grâce à des portes coulissantes automatiques, un accès sans marches ainsi qu’à la suppression des anciens vestibules étroits. Avec leurs volets nervurés, les entrées semblent presque faire partie d’un décor de scène et leur bonne visibilité permet également aux personnes avec une déficience visuelle de les trouver aisément. Les marquages sur les portes vitrées manquent, mais les cadres foncés offrent au moins un certain contraste. La transformation de ces entrées démontre néanmoins, à quelques exceptions près, que la construction sans obstacle n’est pas en contradiction avec une bonne architecture spatiale et esthétique !

Bestehende Bauten : Monuments historiques. Erschliessung --- Bewegungsraum : Accès horizontaux / Espaces de manœuvre. Artikel --- Positionen Fachstelle : Conférences: interventions.