Avec le « principe des 80 cm », l'accessibilité aux locaux sanitaires est garantie à tous les utilisateurs, qu'ils se déplacent en fauteuil roulant, avec un déambulateur ou avec d'autres aides à la marche, à long terme. 

Depuis 1992, Le Centre suisse pour une architecture sans obstacles recommande pour les constructions avec logements adaptables un vide de passage pour toutes les portes d’au moins 0.80 m.

Pour les constructions avec logements, le vide de passage des portes, portes-fenêtres et passages permettant l’accès aux logements est réglé au chiffre 9.2 de la norme SIA 500 avec une largeur de min. 0.80 m, alors que l’accès aux locaux sanitaires dans le logement lui-même est limité selon le chiffre 10.2 à au moins une salle de bain ou une salle d’eau avec une toilette accessible. Cette exception est fondamentalement problématique, car non seulement elle viole les droits des usagers dans leur diversité, mais même dans le cas d’un appartement sans marche intérieure, elle remet cause l’usage même de ces locaux. Pour un parent en fauteuil roulant qui doit, par exemple, s’occuper d’un enfant en bas âge (ce qui arrive plus souvent qu’on ne le pense), cette réglementation conduit clairement à un conflit entre l’accessibilité et le devoir de surveillance !

Le Centre suisse recommande expressément d’appliquer le « principe des 80 cm », car l’accessibilité aux locaux sanitaires est ainsi garantie pour tous les utilisateurs – qu’ils se déplacent en fauteuil roulant, avec un déambulateur ou avec d’autres aides à la marche – à long terme.

Stand 06.07.2020

      Bauten mit Wohnungen : Logements adaptables. Themen Fachinformationen : Locaux sanitaires et Toilettes.