Revenir aux résultats
Les trottoirs traversants doivent être délimités de la chaussée et signalés avec des marquages tactilo-visuels afin de garantir la sécurité et l’orientation des personnes malvoyantes.

On appelle trottoirs traversants des trottoirs qui continuent sans interruption à travers une rue transversale. Il s’agit de traversées ponctuelles avec priorité pour le trafic piétonnier.

Les trottoirs traversants offrent aux personnes utilisant des aides à la circulation ou à la marche l’avantage qu’ils n’ont pas besoin de franchir un ressaut au niveau du débouché.

Par contre, les trottoirs traversants représentent des difficultés considérables pour les personnes malvoyantes dans l’orientation et la perception des conflits:

  • ils ne remarquent pas les rues transversales, ce qui complique leur orientation sur le tronçon en question (impossible de compter les rues, par exemple pour tourner dans la troisième);
  • ils ne repèrent pas la zone de conflit du trottoir traversant: suis-je déjà sur la trajectoire du véhicule que j’entends? Va-t-il ou non s’arrêter? Attend-il pour me laisser passer ou attend-il pour trouver un intervalle dans la circulation?
  • le guidage dans la zone du trottoir traversant est compliqué par les rampes ;
  • il est difficile de trouver des lieux appropriés pour traverser la voie de communication principale car toute la zone de débouché est abaissée.

Les exigences relatives à des trottoirs traversants accessibles sans obstacles sont définies dans les normes SNR 640 242 «Traversées pour la mobilité douce – Trottoirs traversants» et SN 640 075 «Espace de circulation sans obstacles». La norme SN 640 242 définit en particulier la façon dont un trottoir traversant doit être aménagé afin de garantir la sécurité de la circulation des piétons et des véhicules. L’aménagement des détails, comme les bordures, est réglé dans la norme SN 640 075. Les mesures suivantes (chiffre 19.1) sont nécessaires pour que les trottoirs traversants soient détectables par les personnes malvoyantes et que leur orientation soit garantie:

Trottoir traversant avec bordures perceptibles et système de lignes de guidage

  • Les délimitations entre le trottoir traversant et les chaussées parallèles et transversales doivent être exécutées à l’aide d’éléments séparateurs perceptibles (chiffre 8.1.7 de l’annexe)
  • On peut également employer une rampe inclinée conforme à la norme SNR 640 242 pour assurer la délimitation de la chaussée transversale. Celle-ci doit avoir les propriétés suivantes: inclinaison de 10 à 15%; longueur min. de la rampe 0.80 m; rupture de pente bien perceptible (chiffre 8.1.7 de l’annexe). La rupture de pente supérieure doit être particulièrement bien perceptible afin que les personnes utilisant une canne blanche puissent percevoir le point à partir duquel ils quittent la zone du trottoir traversant.
  • Le début et la fin du trottoir traversant doivent être identifiés à l’aide de zones d’attention tactilo-visuelles selon la norme SN 640 852 «Marquages tactilo-visuels pour piétons aveugles et malvoyants».
  • Dans la zone de traversée, les deux zones d’attention sont reliées entre elles par une ligne de guidage tactilo-visuelle.