Revenir aux résultats
Les pavages, en particulier ceux en pierre naturelle brute, ne sont pas adaptés pour les personnes en fauteuil roulant, en déambulateur à roulettes, à mobilité réduite ou avec une canne blanche en raison de leur manque de planéité.

La planéité des revêtements est décisive pour la praticabilité avec des moyens auxiliaires, la stabilité d’appui lors de la marche et pour éviter que la canne blanche ne bute sur des irrégularités. En raison de leur part élevée de joints, les pavages sont par nature plutôt irréguliers. Les pavages en pierres naturelles avec des faces visibles et latérales fendues représentent un obstacle important, voire infranchissable, pour de nombreuses personnes.

La norme SN 640 075 «Espace de circulation sans obstacles» évalue ainsi l’adéquation des pavages en pierres naturelles (chiffre 12.1 de l’annexe, tab. 2):

  • En raison de leurs irrégularités, les pavages en pierres naturelles ne sont pas adaptés aux espaces piétonniers (chiffre 12.2 de l’annexe).
  • Ils peuvent être employés exceptionnellement sur les autres surfaces piétonnes pour des tronçons n’excédant pas une longueur d’environ 20 m, à condition que les inégalités soient compensées par une pose méticuleuse, un pavage en arc, des pavés triés et aussi petits que possible, et des joints étroits (chiffre 12.2 de l’annexe).
  • D’après la norme, les pavages en pierres naturelles traitées mécaniquement, c’est-à-dire à surface bouchardée, sablée ou flammée, sont partiellement adaptés. Ceci à la condition que la précision et le type de pose, la taille des pavés et les caractéristiques de leur surface garantissent la plus grande planéité possible (chiffre 12.2 de l’annexe).

Pavages en pierres naturelles traitées mécaniquement

Dans le cas des pavages en pierres naturelles traitées mécaniquement, des exigences de qualité élevées doivent être précisées lors de l’appel d’offres et respectées lors de la réalisation. Les tolérances énoncées dans les normes SN EN 1342 «Pavés de pierre naturelle pour le pavage extérieur» et SN 640 480 «Pavages; conception, dimensionnement, exigences et exécution» doivent être limitées aux valeurs suivantes (chiffre 12.2 de l’annexe):

  • écarts sur les surfaces visibles ≤ 3 mm,
  • largeur des joints, dans la mesure du possible, ≤ 8 mm
  • Afin d’obtenir une largeur de joints de 8 mm maximum, les surfaces latérales doivent être traitées de manière à ce qu’elles dépassent le moins possible le plan horizontal des surfaces visibles et qu’il n’y ait pas, ou le moins possible, de chanfreins.
  • Un remplissage soigné et un entretien régulier des joints est indispensable, aussi bien pour une pose liée que non liée.
  • Les pavages en arc, en rond ou en rangées obliques sont les plus adaptés, leurs joints n’étant pas perpendiculaires au sens de la marche.

Des informations supplémentaires sont publiés dans le rapport: Bodenpflästerungen in der Innenstadt von Basel, Geographisches Institut der Stadt Basel, Band 24, 2003, disponible en allemand.

Téléchargement
Liens