Revenir aux résultats
Le guidage de l’itinéraire doit faciliter la localisation des arrêts, des marquages de la position d'accès au véhicule et des supports d’information pour les personnes malvoyantes.

Guidage d’itinéraire et orientation aux arrêts

Les mesures suivantes permettent aux personnes malvoyantes de détecter un arrêt et de trouver la position d’accès au véhicule et les supports d’information:

  • De manière générale, et aux abords des arrêts en particulier, le guidage de l’itinéraire doit être réalisé de manière à être facilement détectable visuellement et tactilement au moyen de délimitations (p. ex. bordure de trottoir, façade de bâtiment, bord de chemin) ou éléments de guidage comme des caniveaux, des changements de revêtement ou des bandes de revêtement (SN 640 075, annexe 7.2). 
  • La bordure d’accostage de bus est intégrée dans le guidage d’itinéraire et sert de guidage jusqu’à la position de montée par la porte avant du véhicule, qui est indiquée par le marquage tactilo-visuelle de la zone d’embarquement.
  • L’ajout de lignes de guidage tactilo-visuelles peuvent être nécessaires dans les situations complexes, p. ex. sur les surfaces piétonnes vastes, les rangées d’arbres en bordure de la chaussée ou en cas d’usages supplémentaires des surfaces piétonnes (cafés, stationnement de vélos). 
  • Sur les lieux de correspondance entre différents arrêts (arrêts de bus, de tramway ou de train), on marquera les itinéraires à l’aide de systèmes de lignes de guidage tactilo-visuelles. 
  • Pour les arrêts en îlot au milieu de la chaussée, des abaissements prononcés de trottoirs ou des marquages tactilo-visuels sont nécessaires pour trouver le passage pour piétons
  • L’uniformité de la conception et de l’aménagement des espaces d’attente, du mobilier et des indicateurs de départ, mais aussi des inscriptions bien lisibles et contrastées facilitent encore la localisation des arrêts. 
  • Un positionnement uniformisé des supports d’information (numéro et plan des lignes, indicateurs de départ, bouton de consultation des informations acoustiques et haut-parleur correspondant) au plus près possible de la zone d’embarquement tactilo-visuelle permet aux passagers d’accéder aux informations nécessaires. 
  • Les surfaces publicitaires présentes dans la zone de l’arrêt ne doivent pas gêner la vue d’ensemble et encombrer la zone de passage.

Explication

Les personnes malvoyantes combinent plusieurs informations tactiles et acoustiques afin de détecter une zone d’arrêt. Quand elles perçoivent la bordure d’accostage haute, elles interprètent une zone d’attention le long de la bordure de la chaussée comme un marquage de la position d’accès au véhicule. De plus, les éléments suivants leur permettent de détecter l’arrêt dès qu’elles s’en approchent:

  • le changement d’inclinaison du trottoir qui monte vers la rampe de bordure d’accostage haute; 
  • les indicateurs de départ (p. ex. stèle, panneau d’arrêt, affichage dynamique) et le mobilier d’arrêt;
  • la protection contre les intempéries (un abri modifie les impressions acoustiques).

On consultera des spécialistes en locomotion afin d’évaluer si des situations complexes nécessitent l’ajout d’un système de lignes de guidage tactilo-visuel.