Revenir aux résultats
La chambre d'hôtes de type I est équipée pour recevoir des personnes se déplaçant en fauteuil roulant et propose un confort élevé pour tous les autres clients

Pour répondre aux besoins fort divers de sa clientèle, le secteur de l’hôtellerie doit offrir des chambres adaptées et conviviales.

Des chambres conçues pour accueillir des hôtes en situation de handicap sont à prévoir dans les hôtels, les pensions, les auberges, les centres de congrès et les campings. Cette exigence concerne aussi par extension les foyers d’étudiants, les abris de secours et les prisons (annexe A.7.1). La norme SIA 500 «Constructions sans obstacles» en définit de deux sortes: les chambres d’hôtes type I pouvant accueillir des personnes en fauteuil roulant (ch. 7.9.1)et les chambres d’hôtes type II pour les personnes à mobilité réduite (ch. 7.9.2).

Remarque
Les logements de vacances les aparthôtels, etc. sont à considérer comme des lieux d’hébergement. Ils doivent donc remplir les exigences concernant les chambres d’hôtes de types I (ch. 7.9, annexe. A.7.3 et interprétation SIA 500, 2018, A16).

Cet article traite des chambres de type I. Elles font partie aux équipements spécifiques de type A. La norme SIA 500 fixe leur nombre à 3% de toutes les chambres de l’établissement, le minimum étant fixé à une chambre.

L’accès aux chambres de type I par une rampe n’est admis qu’en cas de transformation ou de rénovation (annexe A.7.3).

Accès aux chambres de type II

L’accès jusqu’aux chambres d’hôtes, y compris la porte de la chambre, doit répondre aux exigences du chapitre 3 de la norme concernant les accès:

  • largeur utile: min. 0.80 m (ch. 3.3.1.1)
  • sans seuil, ni ressaut; hauteur du ressaut si nécessaire: max. 25 mm; d’un seul côté de la porte (ch. 3.3.2.1)
  • seuils métalliques bombés admis (ch. 3.3.2.1)
  • forme de la poignée facile a saisir; hauteur standard
  • Espace libre devant les portespas de ferme-porte pour les portes actionnée manuellement (ch. 7.9.1.1)
  • espace libre à coté de la poignée dans le sens où s’ouvre la porte battante non automatisée: min. 0.60 m (ch. 3.3.3.1)
    x + y = min. 1.20 m
  • prévoir pour le local sanitaire de préférence une porte coulissante ou une porte battante s’ouvrant vers l’extérieur avec une poignée horizontale supplémentaire comme aide à la fermeture de la porte (ch. 7.9.1.1 et Annexe E.3.C)

Recommandation
En tant qu’aide à la fermeture de la porte, une poignée horizontale supplémentaire (longueur min. 0.30 m, hauteur 0.75 m  selon l’annexe E.3.C) peut être fixée sur la porte de la chambre du côté fermeture.

Pour plus amples renseignements sur les portes, consultez l’article «Porte, portes-fenêtres et passages».

Espaces de manoeuvre dans la chambre

La chambre doit offrir:

  • des surfaces de manœuvre sans marche ni ressaut
  • des passages avec une largeur utile d’au min. 1.00 m
  • des espaces libres nécessaires aux changements de direction de 90°
    d’au min. 1.40 x 1.40 m
  • une surface libre d’un côté du lit avec une largeur d’au min. 1.40 m (ch. 7.9.1.2)

Pour obtenir ces espaces de manoeuvre minimaux, il est possible de déplacer ou d’enlever une partie du mobilier (ch. 7.9.1.2).

Deux exemples:

Chambre d'hôte / Gästezimmer Typ I, Variante1Chambre d'hôtes / Gästezimmer Typ I, Variante2

 

Lits

  • mobiles (déplacement latéral),
  • hauteur: 0.45 à 0.50 m (ch. 7.9.1.3)

Table et surface de dépôt

  • prévoir devant ces meubles une surface de manœuvre horizontale
    de min. 1.40 x 1.70 m (ch. 7.4.2)
  • hauteur: 0.72 à 0.76 m au dessus du sol; vide sous le plateau: min. 0.70 m; profondeur: min. 0.60 m; largeur min. 0.80 m (ch. 7.4.4)

Salle d’eau

La salle d’eau doit répondre aux exigences suivantes (ch. 7.9.1.4 et interprétation SIA 500 ,2018, A17):

  • être attenante à la chambre, pour ne pas avoir à quitter l’espace privé,
  • avoir une largeur et une longueur de min. 1.80 m,
  • un espace de manœuvre devant chaque appareil sanitaire de min. 1.20 x 1.20 m
    – chevauchement possible de ces surfaces de manœuvre, max. 0.10 m
    – empiétement d’un appareil sanitaire sur une des surfaces de manœuvre, max. 0.10 m, si le fauteuil peut s’engager sous l’appareil.

Une chambre d’hôte de type I sans salle d’eau attenante n’est admise qu’en cas de transformation ou de rénovation. Une douche et un WC, tous deux adaptés au fauteuil roulant et de préférence dans le même local, doivent alors être accessibles sans seuil, ni ressaut sur l’étage (ch.7.9.1.5).

Lavabo

  • hauteur: max. 0.85 m au-dessus du sol
  • espace libre sous le lavabo: largeur min. 0.80 m, hauteur min. 0.70 m
  • robinet mitigeur à levier unique, formant si possible une boucle ou robinet à commande électronique; placé sur le lavabo ou contre le mur
  • Selon notre expérience, les robinets mitigeurs à commande électrique (Touch-screen, dispositif de détection par contact, etc.) sont à éviter. (ch. 7.9.1.4 et annexe E. 3).

Cuvette de WC

  • Elévation/Ansicht WC/Douchehauteur de montage (y compris la lunette): 0.46 m,
  • saillie (distance entre le bord avant du WC et la paroi arrière): min. 0.65 m
  • distance entre l’axe de la cuvette et la  paroi latérale: 0.45 m
  • de préférence: une cuvette avec un réservoir en applique
  • relativement adaptée: une cuvette courte avec un réservoir encastré dans un doublage partiel (profondeur max. 0.20 m et largeur max. 0.75 m; «V» sur le dessin)
  • relativement adaptée: une cuvette longue avec un réservoir encastré dans un doublage continu à l’arrière de la cuvette et équipée d’un dossier fixé à une distance de 0.15 à 0.20 m de la paroi arrière (annexe E.3.F)

Recommandations
Pour simplifier les soins hygiéniques, il est judicieux d’installer un WC-douche dans les chambres d’hôtes de type I. Des chasses d’eau à commande électrique (Touch-screen, dispositif de détection par contact, etc.) sont par contre à éviter.

Douche

  • surface sans rebord: min. 0.90 x 1.10 m, définie par un rideau comme protection
  • surface d’écoulement: recommandé 1.10 x 1.30 m (selon la norme min 1.20 x 1.40 m); évacuation de l’eau: pente max. 2%, rigoles ou grilles; écoulement éloignée le plus possible de la porte
  • siège de douche ou siège rabattable à fixer sur le petit côté de la douche: saillie max 0.45 m; hauteur max. 0.46 m
  • mitigeur à levier unique, formant si possible une boucle, facile à utiliser; longueur du levier 0.15 m; fixé sur la paroi à côté du siège; hauteur max. 1.00 m au-dessus du sol; robinet mitigeur électrique (Touchscreen, robinet à ouverture par contact, etc..) non admis (ch. 7.1.9.4 et annexe E.3.Q)

Barres d’appui fixes en forme de L

  • en une ou deux parties
  • mise en place sur la paroi à côté de la cuvette de WC et sur la paroi à côté du siège de la douche
  • barre horizontale: longueur min. 0.50 m; hauteur de fixation (axe) max. 0.75 m au-dessus du sol
  • barre verticale: distance de l’axe de la barre au bord de la cuvette ou du siège de douche 0.20 à 0.25 m; longueur de la barre verticale pour le WC min. 1.00 m; pour la douche min. 1.20; pour la douche min. 1.20 (annexe. E.3.1.D)

Recommandation
Dans la douche, il est possible d’utiliser la barre verticale de la barre d’appui comme rail de douche.

Barres d’appui rabattables

  • mise en place: une première du côté libre de la cuvette WC et une deuxième du côté libre du siège de la douche
  • hauteur de fixation (axe): 0.70 à 0.75 m au-dessus du sol; longueur: env. 0.75 m
  • utilisable d’une seule main, y compris le verrouillage (annexe. E.3.1.D)

Mise en place à la demande
Les barres d’appui fixes ou relevables peuvent être mises en place en cas de besoin. Le reste du temps, des plaques prévues à cet effet peuvent cacher les systèmes de fixation. Le même principe peut être utilisé pour le siège de la douche.

Accessoires

  • Porte-papier et distributeurs de sacs hygiéniques WC: sous la partie horizontale de la barre d’appui en forme de L; de préférence dans une niche
  • Distributeur de savon fixe : au-dessus ou à côté du lavabo, bord inférieur à max. 0.95 m au-dessus du sol
  • Distributeur de savon fixe ou niche à produits dans l’espace de la douche: au-dessus de la partie horizontale de la barre en forme de L; hauteur max. 0.85 m au-dessus du sol; ou corbeille de douche au-dessous de la partie horizontale de la barre en forme de L; saillie max. 0.10 m
  • Miroir: fixe; bord inférieur max. 1.00 m, bord supérieur min. 1.80 m au-dessus du sol; miroir inclinable non admis (annexe E.3.J)
  • Armoire-pharmacie: si souhaitée, bord inférieure à max.  1.05 m au-dessus du sol; saillie max. 0.15 m
  • Tablette à côté du lavabo: permettant l’engagement du fauteuil roulant sous la tablette; intégration dans le lavabo admise
  • Tablette à côté du WC: souhaitable; de préférence dans une niche au-dessus de la partie horizontale de la barre en forme de L
  • Essuie-mains: hauteur d’utilisation max. 1.10 m; Distributeur de serviette en papier, même s’il y a  des sèches-main électrique
  • Patère: hauteur 1.10 m; montage sur une paroi et non sur la porte

Vous trouverez de plus amples informations sur les douches dans la fiche technique 011 «Salles de douche combinées WC».

Revêtements de sol

Le revêtement de sol dans une chambre de type I doit être plan et praticable au fauteuil roulant (ch. 3.2.6 et annexe B.1). C’est pourquoi les moquettes ne sont pas admises. Des revêtements appropriés sinon décrit dans le tableau 7 de la norme avec les signes ++.

Dans les salles d’eau, le sol dans doit être plan, praticable au fauteuil roulant et avoir des propriétés antidérapantes (ch. 3.2.6 et annexe B.1). Seule la surface de la douche peut être en pente.

  • Si un receveur de douche est installé, le revêtement du reste de la salle d’eau doit répondre aux critères de la classe GB1/A (DIN R11).
  • Si la surface de la douche est carrelée, le revêtement de sol dans tout le local, y compris la douche, doit répondre aux critères de la classe GB2/B (DIN R12).

Vous trouverez de plus amples informations sur les sols dans l’article «Sols et revêtements de sols»et la directive revêtements de sol: liste des exigences du bpa.

Balcons et terrasses

L’accès à un balcon ou une terrasse doit remplir les exigences suivantes (ch. 3.3.2):

  • seuil de la porte-fenêtre: de préférence sans marche, ni ressaut
  • hauteur de seuil admise: max. 25 mm; ressaut admis d’un seul côté de la porte
  • un seuil jusqu’à 25 mm de hauteur par rapport aux sols intérieur et extérieur est admis, si des raisons constructives ne permettent pas de mettre en oeuvre le point précédent.

Vous trouverez de plus amples informations sur les les balcons et terrasses dans l’article «Balcons et terrasses dans les bâtiments ouverts au public».

Eclairage

Un éclairage bien conçu et adapté à la tâche visuelle assure la sécurité et l’orientation des personnes malvoyantes et malentendantes et permet la lecture labiale (annexe D). Pour les chambres d’hôtes de type I, le norme SIA 500 ne donne pas d’indications précises. Il s’agit de pièces qui doivent répondre spécifiquement aux besoins de personnes en situation de handicap et qui  doivent aussi pouvoir être utilisées par des personnes âgées. Ces dernières ont un besoin en lumière plus important. Le Centre suisse recommande par conséquent de prévoir les valeurs d’éclatement suivante:

Chambre d’hôtes

L’éclairement général de la chambre doit atteindre 300 lux (lx) au sol (recommandé: 500 lx). Un éclairage indirect et variable est à préférer à une lampe ponctuelle.

Sur ou au-dessus de la table, il faut prévoir des lampes munies d’un variateur et offrant un éclairement lumineux de min. 750 lx.

Salle d’eau

Eclairement/BeleuchtungL’éclairement général de la salle d’eau doit atteindre une valeur de maintenance de min. 500 lux au sol. Afin d’assurer une lumière suffisante pour les gestes liés à l’hygiène, des plafonniers doivent être installés au-dessus de la cuvette de WC et de la douche.

Pour ne pas provoquer de reflets et d’éblouissements, les parois doivent être pourvues d’un revêtement mat et la lampe au-dessus du miroir doit offrir un éclairage, en majeur partie, indirect. Un plafond d’une couleur claire, de préférence blanche, assure une répartition régulière de la lumière.

Dans les bâtiments, l’éclairage respectera les exigences de la norme SN EN 12464-1 «Lumière et éclairage». Pour plus d’information, lisez l’article «Eclairage».

 

Situation au 25 juillet 2019

 

Interprétations relatives à la norme SIA 500, 2018

Les interprétations relatives à la norme SIA 500:2009 donnent sur différents thèmes des remarques, des explications et des interprétations, qui précisent les exigences:
– A16: Logements de vacances, aparthôtels, etc.
– A17: Local sanitaire attenant à la chambre d’hôte

Öffentlich zugängliche Bauten : Hôtels / Hébergement. Bauten mit Wohnungen : Logements de vacances et Logements pour étudiants. Sanitär-Räume : Salles de douche. Räume --- Nutzungen : Chambres d'hôtes / Chambres de résidants. Planungsvorgaben : Principes / Standards.